Isabelle Lavigne

Comment notre environnement nous construit-il ? Qui a façonné ces rêves que l’on croit nôtres ? Quel espace reste-t-il pour être soi ?

Autant de questions sous-tendent JUICE, Le 4125, rue Parthenais et Junior. Un cinéma sur des univers d’hommes où il faut être un gagnant pour exister aux yeux du monde, où les perdants, invisibles, se contentent d’être sincères.

Avec la trentaine, la maternité, Isabelle Lavigne se tourne vers un monde de femmes et filme La nuit, elles dansent. Elle y garde le même intérêt pour la rencontre entre l’ordre social et la différence en s’immisçant dans une famille de danseuses orientales qui, par leur métier, transgressent l’ordre moral.

Basé sur le temps et la confiance établie avec les personnages, le cinéma d’Isabelle Lavigne s’intéresse à des microcosmes dramatiquement riches qu’elle arpente patiemment, en profondeur. Ce qui lui permet de construire des récits proches de la fiction.

Filmographie

Retour en Amérique
(2008)

JUNIOR   
Prix du meilleur long métrage documentaire, Hotdoc’s 2008
Prix du meilleur documentaire, Gala des prix Gémeaux 2009

Le 4125, rue Parthenais    
Prix Colin Low pour le meilleur documentaire, Doxa, 2002

J.U.I.C.E.      
Prix du meilleur film documentaire
Prix Norman McLaren        
Grand prix Kodak Canada
Festival des Films Étudiants de Montréal, 1999
 


Stephane Thibault

Après avoir fait des études en cinéma à l’Université de Montréal, Stéphane Thibault réalise deux moyens métrages documentaires : Les loups (1995) et Ne parlez jamais avec l’inconnu (1996, Meilleur documentaire vidéo, Festival Internacional de Cinema de Figueira da Foz, Portugal). En 1998, il fait Le beau Jacques (Grand Prix, Compétition internationale, Festival international du documentaire de Marseille). En 2002, son film Les justes remporte le Prix Claude Jutra au Rendez-vous du Cinéma québécois. Avec Isabelle Lavigne, en 2007, il réalise Junior, un long métrage documentaire qui se mérite le prix du Meilleur film canadien au festival Hotdocs à Toronto.